Slider

PRÉSENTATION
LE CHÂTEAU DU TÔT

Le manoir du Tôt, petit joyau de l’architecture cauchoise en silex noir et pierre blanche existe depuis le XVIème siècle.

La famille de Beaunay l’agrandit progressivement aux XVIIème et XVIIIème siècles. À la mort de Charles de Beaunay en 1835, la propriété est acquise par un important négociant havrais, François Perquer qui le transforme en un véritable château entouré d’un vaste parc, digne de son statut et de ses moyens : il ajoute au corps de bâtiment principal une tourelle et une salle de billard en silex noir ; l’arrière du bâtiment est enduit et peint en trompe-l’oeil ! Le négociant érige une chapelle, bâtit des écuries en silex blond et brique rouge, une orangerie en style Louis XIII et enfin un gracieux petit pavillon pour abriter la salle d’études de ses enfants. Le parc, doté alors d’un potager et d’un verger, est enrichi de très beaux arbres, tels des ptérocayers du Caucase : bi-centenaires, la plupart sont toujours debout.

 

Au XXème siècle, le château devient la résidence secondaire de la famille qui réside désormais à Paris. Il est occupé pendant la seconde guerre mondiale et peu entretenu par la suite. Les derniers descendants Perquer cèdent la propriété en 1994 à Christian et Danièle Lefebvre, qui rénovent entièrement le château : la décoration intérieure est refaite et du mobilier ancien de style Louis XVI et Empire acquis pour garnir les pièces.

 

Entourés d’une grande famille, ils en font leur résidence principale et accueillent dans les écuries les ateliers de deux artistes havrais : le peintre Jean-Pierre Accault et le sculpteur Jean-Pierre Lartisien. Le parc, à l’état d’abandon, est redessiné à la Française et décoré d’une soixantaine de topiaires ; il accueille les oiseaux géants et le bestiaire fantastique de Lartisien.